Réunion publique du 6 mars 2015

COMPTE-RENDU

Ce sont près de 70 personnes qui ont assisté, vendredi 6 mars 2015, à la première réunion publique d’information et de dialogue organisée par le conseil municipal.

Le Maire, Bernard Chluda, entouré des adjoints et des conseillers municipaux a, pendant près de 2 heures, exposé les principaux projets de l’équipe municipale et répondu, au fur et à mesure, aux questions de l’assistance.

DGR_1949 2

Les principaux thèmes abordés

Aménagement de l’avenue des Cévennes

La commune souhaite aménager l’avenue des Cévennes (RD105) afin de :

• créer un cheminement sécurisé et accessible aux piétons et aux personnes à mobilité réduite,
• modérer la vitesse des véhicules,
• sécuriser les carrefours,
• et marquer la traversée du village avec un aménagement urbain.

En coordination, il sera procédé à la dissimulation des réseaux électrique, téléphonique et à la modernisation de l’éclairage public.
Le coût prévisionnel hors taxe de l’aménagement (hors dissimulation des réseaux et éclairage public) est d’environ 200.000 €. Une grande partie de cette somme sera subventionnée par le Conseil Général dans le cadre d’une convention de co-maitrise d’ouvrage, puisqu’il s’agit d’une route départementale (RD105).

Consulter le plan du projet

DGR_1938

Situation financière

Le budget 2014 a permis de dégager une marge nette d’autofinancement de 56.223 € (2013 : 47.254 €). Toutefois, ce bon résultat est en trompe-l’oeil puisqu’il est essentiellement dû à des recettes exceptionnelles et à des dépenses ponctuellement faibles (notamment l’attribution de compensation versée à la Communauté de Communes dans le cadre des charges transférées en matière scolaire).
À ces raisons s’ajoute la baisse des dotations de l’État dans le cadre de la contribution des collectivités territoriales à l’assainissement de la dette du pays.
Malgré cela, le budget 2015 sera équilibré sans augmentation de la fiscalité.
Toutefois, vu l’importance des charges incompressibles (personnel et remboursement de la dette), cet exercice sera de plus en plus difficile dans les années futures.

Consulter les budgets 2013 et 2014

Les autres projets d’investissement

Travaux de mise aux normes Accessibilité des bâtiments publics et voiries
Pour se mettre en conformité avec la loi de 2005, ces travaux auraient dû être terminés le 31/12/2014. Comme dans la plupart des communes en France, ces travaux n’ont pas été réalisés à Aujargues. L’État a donc donné un délai supplémentaire aux communes sous réserve de voter un Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP), et de s’engager à réaliser les travaux sous 3 ans maximum.

Réfection du toit de l’ancien foyer
Vu les nombreuses infiltrations d’eau dont ont été victimes les locataires, cette réfection est à prévoir dans les années à venir.

Rénovation de l’éclairage public
La règlementation va interdire, au 1er janvier 2016, l’utilisation des lampes à mercure pour l’éclairage public. Il est donc obligatoire de programmer le remplacement des éclairages de ce type. De plus, l’installation d’horloges astronomiques et de variateurs de puissance doit permettre une économie d’énergie substantielle. L’objectif à terme, est de diminuer la dépense d’électricité de 30 à 40 %, voire plus.

Mise à double sens de la route de Junas
Elle se fera par la mise en place de feux tricolores et d’une circulation alternée.
Ces travaux, estimés à 20.000 € environ, seront réalisés après obtention de la subvention demandée. Même si quelques personnes s’interrogent sur son utilité ou s’y déclarent opposées, cette mesure, annoncée pendant la campagne électorale, a fait l’objet d’une demande forte au sein de la population.

La poursuite de l’aménagement de la rue de la République sera abordée dans la deuxième partie du mandat, en fonction des possibilités financières.

Plan Local d’Urbanisme
La 1ère modification simplifiée est maintenant terminée. Elle a permis de moduler l’impact du risque d’inondation sur certaines zones, et pris en compte le classement de certaines parties du château et de ses abords au titre des monuments historiques.
Dans quelques mois, une révision du PLU sera lancée. Elle fera l’objet d’une large et réelle concertation. Elle actera, bien sûr, l’abandon du projet d’urbanisation du Puech de Reboul.

Participation Citoyenne / voisins vigilants
Le dispositif « voisins vigilants » est maintenant dénommé « participation citoyenne » par les pouvoirs publics et la gendarmerie, mais le dispositif reste le même.
Le conseil municipal, comme l’ensemble de la population, a des opinions diverses sur ce dispositif.
Le Maire est le responsable du dispositif. C’est lui qui désigne le coordinateur et les référents. La convention peut être dénoncée chaque année.
Bernard Chluda affirme qu’il n’a aucune raison de mettre en cause le dispositif et les personnes en place.
Il renouvelle donc la confiance qui avait été accordée à Mr Denis Méjean en tant que coordinateur, et aux différents référents.
Une réunion publique spécifique sur ce sujet sera proposée dans les prochains mois.

Sont ensuite abordés différents sujets relatifs à la vie quotidienne comme l’abandon de l’emploi des pesticides sur le domaine communal, l’entretien des chemins ruraux…

Il est répondu à plusieurs questions notamment au sujet du prix de l’eau. Vu l’importance et la complexité de cette question, le sujet sera abordé lors d’une prochaine réunion publique.

Le conseil municipal s’engage à proposer ces échanges au minimum une fois par an tout au long de son mandat.

La réunion se termine par un moment de convivialité autour du verre de l’amitié.